Jazz9 - 24 ans de fêtes, et ça continue !
Jean-Christophe Renault, Steve Houben, Thierry Devillers, précédé de Véronique Gillet

Samedi 11 novembre à 21 H à Mazy 

De la littérature pour faire parler la musique. Pour signifier ce que la musique recèle et provoque dans l’âme de celui qui écoute ou de celui qui, malgré lui, est happé par la musique qu’il n’écoute pas. Sartre, Proust, Céline, Montaigne, Diderot ont rédigé des pages devenues célèbres sur ce thème… Mais ce périple prendra aussi quelques chemins de traverse. Et pour accompagner cette fugue littéraire, le saxophoniste Steve Houben improvise avec verve et notes bleues sur les compositions indescriptibles, car échappant à toute catégorisation, de Jean-Christophe Renault.

En première partie : Véronique Gillet en solo
 
« Commence la plainte de la guitare. Se brisent les coupes du petit matin.
Commence la plainte de la guitare. Inutile de la faire taire. Impossible de la faire taire.
Monotone, elle pleure comme pleure l'eau, comme pleure le vent sur la neige... »
(Federico-Garcia LORCA/ La Guitarra extrait du Cante Jondo)
 
Jean-Christophe Renault : piano et compositions
Steve Houben : saxophone
Thierry Devillers : lecture
Véronique Gillet : guitare
           
                                    Concert suivant
















Assistant de création de site fourni par  Vistaprint